Publié dans Gestion de classe, Grand format

Monter un projet « Notre école, faisons-la ensemble » (NEFLE)

Après avoir travaillé autour d’un projet NEFLE (Notre Ecole Faisons-La Ensemble) pour mon école, j’ai pensé qu’un retour d’expérience pourrait vous être utile. Cela vous permettra de vous faire une idée concrète de ce que cela implique et de vous aider, je l’espère, dans votre démarche.

– QU’EST-CE QUE C’EST ? –

Organisé dans le cadre du Conseil National de la Refondation (CNR), un projet NEFLE est un projet monté au niveau local en faveur des élèves et financé par l’Etat à travers le Fonds d’innovation pédagogique (500 000 000 € pour le quinquennat).

Pour être validé, un projet doit viser à améliorer la réussite, le bien-être des élèves et/ou à réduire les inégalités scolaires. Ainsi, les projets peuvent porter sur des thèmes variés : aménagement (classe flexible, cours de récréation, école du dehors), numérique, arts, lecture, sciences, ludopédagogie …

Tout le monde peut y prétendre : grosse école de ville, école d’application ou petite école rurale en RPI (c’est mon cas).

Un projet peut être monté à tout moment car l’élaboration des projets n’est pas contrainte par un calendrier.

Trois grandes étapes :

  • la concertation entre les différents acteurs de la communauté éducative,
  • l’élaboration du projet pédagogique sur la plateforme dédiée par l’équipe éducative,
  • la sollicitation du Fond d’innovation pédagogique pour financer le projet dont le budget peut être conséquent, à condition qu’il soit bien justifié pour être validée.

Les ressources officielles

Tout ce dont vous aurez besoin : https://eduscol.education.fr/3595/notre-ecole-faisons-la-ensemble

Exemples de projets déjà validés : Mars 2023 / Juillet 2023

– PROCÉDURE –

Attention : J’explique comment nous avons procédé sur notre académie (Dijon) mais pour avoir discuté sur le groupe Facebook « Classe flexible », les procédures changent un peu d’une académie à l’autre. Renseignez-vous bien de votre côté mais, dans un premier temps, cela peut vous donner une idée.

Avant toute chose, il faut avoir une idée de ce que vous voulez améliorer dans votre école, et savoir quels acteurs vous pouvez solliciter pour y parvenir : parents, élèves, collectivités, associations, …

Plateforme de saisie

Une plateforme en ligne permet à chaque équipe enseignante de se positionner selon l’avancée de son projet. Dans notre académie, chaque directeur a reçu les informations nécessaires pour accéder à la plateforme ainsi qu’un lien vers un webinaire.

Avant de se lancer concrètement dans le projet, la plateforme permet de se déclarer « en concertation ». Personnellement, nous n’avons pas complété cette partie car nous avions déjà fait ces concertations depuis plus d’un an avec les parents, les élèves et les communes de notre RPI.

Ensuite, lorsque vous aurez défini votre projet, une autre partie, sur la plateforme, dispose de différentes pages à compléter :

1. De la concertation au plan d’action

Il s’agit ici d’expliquer ce que vous avez envisagé comme solutions par rapport à votre problématique et ce, en concertation avec les différents acteurs de la communauté éducative.

2. Plan d’action, priorités et objectifs

  • a) Notre plan d’action : préciser ici dans quel cadre votre plan d’action se situe (lien avec votre projet d’école ou autres)
  • b) Les priorités identifiées par rapport à l’excellence, l’égalité et/ou le bien-être : cocher les cases des domaines concernés mais attention à ne pas trop en cocher. C’est ce qu’on nous avait reproché au début : oui, tout est lié, mais on cible une, deux ou trois priorité(s) max.
  • c) Le ou les objectifs fixés : là encore, il faut bien cibler et ne pas trop s’éparpiller. Pour chaque objectif, vous pouvez préciser ce que vous envisagez de faire concrètement.
  • d) Précisions : nombre d’élèves, date de début du projet, acteurs qui ont participé au projet/à la concertation

3. Vos besoins pour la mise en œuvre du projet

  • a) Accompagnement : ici, vous pouvez préciser si vous avez besoin d’accompagnement : formations, accompagnements des CPC, de l’infirmière scolaire, …
  • b) Besoins de financement : lister ici le type de matériel, les intervenants extérieurs, les formations, les frais de déplacement, …
  • c) Dépôt des pièces jointes : les devis, le document de concertation, l’accord de la collectivité, tout autre document que vous jugerez utile. ATTENTION : on ne peut mettre que 5 pièces jointes max !!! J’ai tout mis en PDF personnellement, je ne sais pas si d’autres formats passent. Du coup, pour les devis par exemple, j’ai fusionné tous les devis en un seul document. Pour fusionner les documents, j’utilise le service en ligne « PDF Joiner« . Lui préfère le logiciel PDFSam.

Une fois que tout est saisi …

Une fois que tout est complété, vous cliquez sur le bouton « transmettre à l’équipe d’appui ».

Votre équipe d’appui locale vous fait un retour sur votre projet, les points à améliorer/modifier/compléter. Une fois qu’ils estiment que votre dossier est prêt, il passe en commission académique. A l’issue de cette commission, soit vous devez le modifier, soit il passe tel quel au CODIR. Quelques jours après, vous serez notifiés par mail pour savoir si votre projet est validé ou non. Vous aurez un autre mail avec la convention à signer entre le rectorat et la collectivité. Une fois que la convention est signée par la commune et le recteur, vous pouvez lancer les commandes.

Pour information, nous avons créé notre dossier mi-avril sur la plateforme et mi-juillet, nous avons pu lancer les commandes. Nous devrions recevoir la plupart du matériel pour la rentrée !

– QUI FINANCE ? –

Le soutien financier des projets est assuré par l’État à travers les autorités académiques et les crédits du Fonds d’innovation pédagogique. Cependant, votre collectivité locale doit avancer tout ou une partie de l’argent suivant le montant total du projet. Dans notre académie (Dijon), nous avions deux possibilités :

  • soit se rapprocher de notre collège de secteur, mais dans ce cas, il faut obligatoirement commander sur le site UGAP,
  • soit la commune est d’accord pour prendre en charge toutes les dépenses dans un premier temps (le rectorat peut éventuellement faire une avance de 30% au-delà d’un certain montant – 1 000€ de mémoire – et des versements au fur et à mesure des factures, si la mairie en fait la demande). Dans ce cas, on peut commander où on veut, tant qu’on peut payer par mandat administratif ou que la commune a un compte dans le magasin. C’est cette option que nous avons choisie donc c’est celle que je peux vous détailler le plus.

Informations utiles pour votre mairie :

  • le matériel appartiendra à l’école,
  • le matériel passera dans le budget « investissement » alors que les formations feront partie du budget « fonctionnement »,
  • vous devrez détailler tous les articles que vous achèterez pour tout faire entrer dans l’actif de la commune. La commune devra donc faire un genre de « fiche produit » pour chaque article. Voilà le tableau que j’ai envoyé à la secrétaire de mairie et qui lui a apparemment bien servi pour tout mettre à jour de son côté (modifiable à télécharger en cliquant ici)
  • la mairie doit faire une délibération pour chaque projet. Car même si au final ce sera une opération blanche pour eux, la trésorerie doit être informée et tout doit être organisé.
  • la mairie devra signer une convention entre elle et le rectorat.

– CE QU’ON AURAIT AIMÉ SAVOIR AVANT –

Temps investi

Monter un projet NEFLE prend BEAUCOUP de temps !!! On passe par toutes les émotions ! L’investissement en temps est important également pour la commune donc il faut que vous ayez une équipe municipale prête à s’investir !

A savoir : monter un projet NEFLE correspond à une « unité pacte » dans le cadre du pacte enseignant. Vous pouvez donc prétendre à une rémunération de cette mission. J’en reparlerai un peu plus bas…

Accompagnement

Renseignez-vous sur le type d’accompagnement dont vous pouvez bénéficier : formations ou suivi/conseils par les CPC. Cela pourra vous faire gagner du temps par la suite. Par exemple, chez nous, l’atelier Canopé 21 propose une journée de formation pour accompagner à la mise en place d’une classe flexible : définition des besoins, accompagnement à l’aménagement avec le logiciel Archilab, aide à l’élaboration des devis. Nous, on a appris ça une fois qu’on avait tout fait toutes seules …

Concertation

Un document de concertation est obligatoire. Vous pouvez prévoir un temps pendant le conseil d’école (mais avec un compte-rendu à part pour la partie Projet NEFLE, à joindre sur la plateforme), lancer un sondage via Framaforms, faire des conseils d’élèves/de coopération, en discuter à la réunion de rentrée ou pendant les rendez-vous de parents ou ouverture des classes aux parents.

Porteur du projet

On nous a dit que notre projet risquait de ne pas passer si le porteur du projet n’était pas le directeur. Notre équipe de suivi n’avait pas l’air très sûre par rapport à ça. Bien se renseigner avant.

Validation finale

L’équipe de suivi locale n’assiste pas au CODIR, elle ne peut donc pas défendre votre projet. Le CODIR a beaucoup de projets à étudier. Ils ne lisent donc pas toutes les pièces jointes. La plupart du temps, ils se contentent de lire ce qui est écrit sur la plateforme. Il faut donc que tout soit bien détaillé et lisible. Les pièces jointes sont consultées par l’équipe de suivi, qui fait un travail de « pré-analyse » et vient annoter votre projet pour faciliter le traitement des dossiers.

Négocier les prix

Si vos commandes sont importantes, n’hésitez pas à négocier les prix et à croiser les devis.

Selon votre projet

Les projets étant publics et connus des autorités académiques, sachez que vous pouvez être sollicités par vos équipes de circonscription pour présenter vos projets à d’autres écoles.

– A ÉVITER –

  • Mettre une adresse mail perso sur la plateforme : il faut une adresse mail académique.
  • Monter un projet uniquement entre enseignants de l’école : il faut absolument que les différents acteurs de la communauté éducative aient été concertés, il faut solliciter des formations ou le suivi des CPC pour qu’ils aient un regard sur ce qu’on fait. On m’a carrément dit que les formations que j’avais repéré sur magistère ne compteraient surement pas car il n’y a pas de liste d’émargement ! Il faut aussi bien prévenir l’inspecteur de votre projet.
  • Faire une liste de matériel sans formation et sans ouvrages pédagogiques (par exemple pour une classe flexible) : il faut qu’ils soient sûrs que le matériel prévu sera utilisé à bon escient donc intégré à un projet pédagogique.
  • Mettre trop d’objectifs : il faut que le projet reste lisible avec les grandes idées (constats, idées de départ), les objectifs, ce que vous comptez mettre en œuvre et le matériel/les formations dont vous avez besoin pour atteindre ces objectifs.
  • Détailler tout le cheminement de votre projet sur un document à part : il faut que tout soit compréhensible par quelqu’un d’extérieur sans lire les pièces jointes, juste avec ce qui est écrit directement sur la plateforme.

– EXEMPLE : NOTRE PROJET –

Pour vous donner un exemple concret, voici les grandes lignes de notre projet qui porte sur le bien-être à l’école.

Au départ, notre équipe de suivi a jugé notre projet trop touffu et pas assez lisible, c’est pourquoi nous l’avons scindé en 3 projets distincts.

Vous trouverez toutes les explications sur notre cheminement vers ce projet en cliquant ici. Nous avions mis ce dossier sur la plateforme et notre équipe de suivi a dit que c’était bien pour elles : cela leur a permis de voir clairement quelle était notre démarche et où nous en étions.

Nous avions aussi joint :

  • les fiches de notre projet d’école,
  • le compte-rendu de nos concertations,
  • le formulaire à faire signer par la mairie pour le financement
  • et les devis !

Projet 1 : « Bien dans sa classe » (classes flexibles, aménagement du préau)

Projet 2 : « Bien dans sa tête » (compétences psychosociales, émotions, vivre ensemble)

Projet 3 : « Bien apprendre » (différentes modalités et supports de travail)

– POUR FINIR … –

Avec mes collègues, nous nous sommes lancés dans ce projet car c’était pour nous l’opportunité de concrétiser un projet que nous avions en tête depuis un certain temps. Cependant, même en étant volontaire et déterminée, certains points me chiffonnent et je tiens à les relever.

Pacte enseignant

Monter un projet NEFLE correspond à une « unité pacte » et vous pouvez, à ce titre, prétendre à une rémunération supplémentaire (sauf erreur de ma part : 1250 € brut). Pour l’instant, on ne sait pas comment ça fonctionne concrètement. D’ailleurs, un premier problème se pose : les projets NEFLE ne sont soumis à aucun calendrier alors que l’engagement dans des missions supplémentaires du pacte, si. Les enseignants volontaires pour une ou plusieurs mission(s) du pacte doivent se faire connaitre en fin d’année scolaire pour l’année scolaire suivante. Sauf qu’un projet NEFLE peut se monter n’importe quand. Aucune assurance n’est donc donnée aux équipes qui s’engagent quant à leur rémunération d’autant plus si elles montent un projet en cours d’année. Sans parler de l’unité pacte de 1250 € brut : qui pour la toucher ? une unité pour chaque collègue ? une unité pour le porteur de projet uniquement ? une unité à se partager ?

Cette sensation de naviguer à vue devient habituelle mais elle n’est pas normale. Sans parler du pacte enseignant en lui-même qui mériterait un article entier … Les syndicats le font très bien. Encore faudrait-il qu’ils soient écoutés.

Quoiqu’il en soit, je mettrai à jour cet article lorsque j’en saurai plus au sujet de l’indemnité possible.

[Edit du 20/01/2024] : Nous avons dû remplir un document pour solliciter une brique du pacte suite à la réalisation de notre projet NEFLE. Ce document a été ensuite validé par notre inspecteur. La prime totale est répartie sur plusieurs mois (9 je crois). Sur ma fiche de paie, j’ai donc désormais une ligne « ISAE part fonctionnelle » de 138,89€ pour plusieurs mois.

Temps de travail

Dans les documents d’accompagnement, il est noté que les équipes éducatives engagées dans un projet NEFLE bénéficieront de 12 heures imputées sur les 108 heures (hors temps de formation).

12 heures, c’est peu. Ensuite, ne pas pouvoir le déduire de son temps de formation est problématique. Ce sont les seules dont on pourrait facilement se passer le temps de monter un projet ! Effectivement, je ne me vois pas refuser des rendez-vous à des parents, ne pas assister aux conseils d’école ou ne pas faire de conseils de cycle ou de maitres avec mes collègues parce que je suis engagée dans un projet NEFLE.

41 commentaires sur « Monter un projet « Notre école, faisons-la ensemble » (NEFLE) »

  1. Bonjour
    Bravo pour cet investissement dans ce très beau projet.
    Vous êtes apparemment plusieurs collègues concernées par ces projets.
    Est ce que chacune de vous touche la rémunération pacte ?
    Pour ma part sommes 2 collègues a avoir monté un projet classe flexible mais c’est la directrice (nouvellement nommée et donc non concernée par le projet) qui touche le pacte.
    En vous remerciant.

    1. Bonjour,
      Désolée, j’avais répondu dans un commentaire un peu plus bas donc je pensais que vous verriez ma réponse, mais ça ne doit pas être très lisible donc je la remets ici:
      Comme nous avions monté 3 projets au final et que nous sommes 3 collègues sur l’ensemble du RPI, nous avons chacun sollicité une brique du pacte.
      Pour l’instant, je touche 138,89€ par mois pour « l’ISAE part fonctionnelle », et c’est pareil pour mes deux autres collègues. On verra jusqu’à quand on reçoit et je te dirai si au bout du compte, on aura eu chacun 1250€ ou pas!
      Mais sinon, on m’avait dit que c’était normalement le directeur le porteur de projet, donc lui qui touche l’unité pacte. Mais que bon, parfois, éventuellement, ça peut être quelqu’un d’autre le porteur de projet mais le directeur doit être au courant. C’est assez flou quand même tout ça… Mais sachant que là, la directrice n’a clairement pas participé à votre projet, ce n’est vraiment pas normal que ce soit elle qui touche…! Qui avez-vous mis comme porteur de projet? Ca ne pouvait pas être la directrice actuelle si elle n’était pas encore là, si…? Il faudrait se rapprocher des syndicats je pense. Bon courage en tout cas…

  2. Bonjour,
    Je m’étais lancée dans un projet NEFLE classe flexible, qui a été validé en début d’année et qui rentre dans le cadre du PACTE…
    Cependant, réunion de directeurs il y a 10 jours…et à partir de maintenant, les projets aménagements (donc celui de mon école) sont refusés sur ordre de la nouvelle rectrice…il faut dorénavant faire des projets sur les fondamentaux uniquement…
    Est ce que quelqu’un est dans ce cas aussi?

    PS : merci pour ce très bel article qui m’a beaucoup aidée à me lancer et à me projeter sur divers points!

    1. Bonjour,
      Ca a l’air vraiment très changeant en fonction des académies: on vient de faire une animation pédagogique pour parler de la classe flexible aux collègues et j’ai évoqué ton cas à notre CPC. Elle dit que nous, dans notre académie, c’est toujours d’actualité pour les classes flexibles apparemment… Donc là encore, je serais toi, je me tournerais vers les syndicats… Bon courage en tout cas!

  3. Bonjour,
    Nous avons également monté un projet nefle validé. J’aimerais savoir qui touche cette unité pacte de 1250 euros ? Nous n’avons trouvé aucune réponse et sommes plusieurs collègues à porter ce projet.
    Merci infiniment pour ta réponse
    Lime

    1. Comme nous avions monté 3 projets au final et que nous sommes 3 collègues sur l’ensemble du RPI, nous avons chacun sollicité l’unité pacte.
      Pour l’instant, je touche 138,89€ par mois pour « l’ISAE part fonctionnelle », ma collègue m’a dit avoir aussi un salaire plus élevé mais elle n’avait pas encore regardé le détail… on verra jusqu’à quand on reçoit et je te dirai si au bout du compte, on aura eu chacun 1250€ ou pas!
      Mais sinon, on m’avait dit que c’était normalement le directeur le porteur de projet, donc lui qui touche l’unité pacte. Ce qui, en soit, est clairement injuste je trouve car ça limite carrément les possibilités si ton directeur ou ta directrice ne veut pas se lancer dedans… Et sachant que ça prend du temps pour tout le monde, alors pourquoi ne rémunérer que le directeur…?
      Bref, pas trop de réponse plus précise à t’apporter, désolée… Félicitations pour la validation de votre projet en tout cas! 😉

  4. Bonjour
    Nous avons fait le projet nèfle et il a été validé mais je suis dans le 77 et j’ai eu un refus lorsque j’ai tenté de le faire passer dans le pacte enseignant. Mon ien m’a dit que ce n’était pas prévu de rémunérer les enseignants pour le projet nefle. Est ce que vous avez réellement pu recevoir quelque chose? Je vous remercie

    1. Nous avons du remplir un document pour solliciter une brique du pacte suite à la réalisation de notre projet NEFLE. Ce document a été ensuite validé par notre inspecteur. La prime totale est répartie sur plusieurs mois (6 ou 9 je crois).
      Sur ma fiche de paie, j’ai une ligne « ISAE part fonctionnelle » de 138,89€ depuis 3 mois.
      Donc oui, je crois qu’il faut vraiment se rapprocher des syndicats car ce n’est pas normal que votre inspecteur vous le refuse…

      1. Bonjour
        Vous êtes apparemment plusieurs collègues concernées par ces projets.
        Est ce que chacune de vous touche la rémunération pacte ?
        Pour ma part sommes 2 collègues a avoir monté un projet classe flexible mais c’est la directrice (nouvellement nommée et donc non concernée par le projet) qui touche le pacte.
        En vous remerciant.

  5. Un GRAND merci pour ce partage, cela me conforte dans nos projets et m’inspire également.
    Notre projet initial devra être scindé en plusieurs comme vous. Y a t-il un délais entre le dépôt de chaque projet, ou est ce qu’on peut les déposer, à peu de chose près, en même temps? Encore merci et bravo pour tout ce travail.

  6. Merci beaucoup pour cet article! Petite question : lorsque vous faites les devis, faut-il se baser sur le HT ou le TTC? Car du coup, les montants ne sont plus du tout les mêmes… Merci beaucoup pour votre réponse!

      1. Merci beaucoup pour la réponse 🙂 je me lance avec mes collègues et cette page est une vraie mine d’or! Encore merci!

  7. Bonjour,
    Merci pour ce partage, je me lance dans la rédaction de mon projet et c’est bien d’avoir un modèle complet comme celui-ci! Pouvez-vous nous dire si vos projets ont été validés s’il vous plait?

  8. Bonjour,
    Merci beaucoup pour cet article si complet! Je vais m’en inspirer également.
    Pour le document « fiche produit » pour la mairie, je n’arrive pas à le télécharger. En aurais-tu une autre version?
    Bonne continuation!

  9. Merci pour ce travail, je me lance cette année pour tenter d’obtenir une aide de financement du projet « osons l’école dehors » démarré l’an dernier et poursuivit cette année par l’implantation d’un poulailler. Cela s’inscrit dans le projet de l’établissement sur le bien être. Merci pour vos documents précieux et votre témoignage.

  10. Merci beaucoup pour cet éclaircissement ! Je suis porteuse de projet, donc il va falloir que je m’y mette, et tes documents m’aident à y voir plus clair !

  11. Merci beaucoup pour ce travail très détaillé et explicite! Car bien que j’ai suivi plusieurs Webinaires à ce sujet, c’est votre résumé qui m’a le plus apporté!
    Bon courage et bonne continuation!

  12. Merci pour ce précieux et couteux travail en temps. Chez nous a commencé à travailler sur un projet ludopédagogie et c’est très chronophage sans avancer vraiment.

  13. Merci pour ce travail énorme !
    Voilà quelques mois que je veux me lancer dans la classe flexible.
    J’étais dans le flou jusqu’à présent.
    Je viens de trouver la lumière.
    C’est parti !!!
    Nous nous lançons !!

  14. Bonjour, serait il possible de connaître les questions envoyées aux parents stp? merci pour ce superbe article!

  15. Bonjour
    Merci pour ce partage d’expérience très riche !
    Je me permets une question : combien de temps s’écoulent entre le montage du projet et la subvention permettant l’achat de mobilier ou bien les travaux ? Je n’arrive pas à trouver cette information sur internet … merci par avance et belles vacances !

    1. Bonjour,
      Je pense que cela dépend de beaucoup de choses: des dates de commissions dans ton académie, de la réactivité du rectorat pour envoyer la convention à la collectivité, de celle de la collectivité pour signer la convention et faire la délibération, et à nouveau de la réactivité du rectorat pour faire le versement à la collectivité…!
      De notre côté, nous nous sommes inscrites sur la plateforme mi-avril, nous avons eu la confirmation que nos projets étaient validés le 6 juillet et l’autorisation de passer les commandes le 11 juillet. Mais je ne sais pas si la mairie a déjà eu l’avance de 30% annoncée…
      Et ensuite, il y a des délais qui peuvent être très longs chez les fournisseurs (4 mois pour certains produits chez Manutan…!!!)
      Conclusion: Il ne faut pas être pressé et se montrer TRÈS patient!!!! 😅

  16. Un grand merci pour ce retour. Nous allons aussi nous lancer à la rentrée prochaine, et ton article est vraiment super détaillé. Ce n’est pas évident de savoir où l’on va…

    1. Oui, j’ai trouvé ça très difficile de savoir ce qu’ils attendaient et on a vraiment eu l’impression d’avancer puis de reculer plusieurs fois, c’était très décourageant parfois. C’est pour ça que j’ai voulu écrire cet article: si ça peut éviter à d’autres collègues de perdre autant de temps que nous, tant mieux! Bon courage et dis-toi que le jeu en vaut la chandelle: 15 000€ pour une école de 64 élèves, c’est pas tous les jours qu’on peut avoir ça…! 😉

  17. Un énorme merci pour tout ce récapitulatif que tu nous proposes. Nous allons nous lancer nous aussi la rentrée prochaine pour végétaliser la cour. Et ton expérience va bien nous aider ! Bonnes vacances !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *