Publié dans Grand format, Numérique

Piéger ses élèves pour cultiver l’esprit critique face au contenu d’internet

Smiley dessiné par Bakuh Huda sur www.flaticon.com

Dans l’article qui suit, je vous explique comment, en 5 minutes, démontrer à vos élèves qu’une capture d’écran n’est pas une preuve fiable. Effectivement, falsifier un tweet ou un article de journal en ligne est aussi simple et rapide que d’enfiler un pull (de Noël … pour rester d’actualité !).

DÉROULEMENT

1 – Falsifier un article de journal en ligne, un tweet ou toute autre page web selon votre inspiration.
2 – Présenter l’article ou le tweet aux élèves et recueillir leurs avis.
3 – Leur dévoiler le piège et profiter du « choc » pour les sensibiliser sur le fait qu’une image / une capture d’écran ne vaut strictement rien !
4 – Leur montrer à quel point c’est facile (le faire devant eux).

PRÉCISIONS

Évidemment, on fait ça dans un but pédagogique : démontrer à ses élèves qu’un contenu, avant d’être pris au sérieux, doit être analysé : (voir en fin d’article)

Quelle est la source du contenu ?
Quel est son intérêt ?
Puis-je moi même retrouver l’information ?
Est-elle partagée par d’autre sources de confiance ?
…. etc

Dans le cas suivant, la conclusion sera simple et rapide : une image ne suffit pas pour prendre une information au sérieux.

COMMENT FALSIFIER N’IMPORTE QUELLE PAGE INTERNET ?

Il n’y a rien à installer, cela se fait à l’aide des outils pour développeurs de votre navigateur habituel (firefox, chrome, edge …). Cela fonctionne avec n’importe quel site.

1 / Trouver la page à falsifier

Pour l’exemple, on prendra la page d’accueil d’un site d’information.

2 / Clic droit + un petit bout de code

Une fois sur la page : Clic droit >>> Inspecter


Une fenêtre vient de s’ouvrir.
Sélectionner l’onglet « console » puis taper : document.body.contentEditable = true et valider en appuyant sur la touche Entrée du clavier.

3 / A vous de jouer !

Après avoir entré et validé la commande précédente dans la console, fermer la fenêtre. Rien n’a l’air de s’être passé et pourtant la page devient éditable comme dans un traitement de texte. Veillez à ce que la correction orthographique soit désactivée pour ne pas avoir de mots soulignés en rouge (clic droit >> Vérifier l’orthographe).

Une fois la vérification d’orthographe désactivée, il ne vous reste plus qu’à laisser parler votre imagination et à trouver la bonne idée de fake news pour piéger vos élèves et les inciter à la méfiance !
Pour retrouver la page originale, il suffit de l’actualiser.

Les exemples ci-dessous n’ont évidemment aucun intérêt pour les élèves mais constituent un pur plaisir personnel pour illustrer l’article 🤪 :

CULTIVER LA CONFIANCE

Parce que les réseaux sociaux ne peuvent être réduits à de la méfiance, il faut absolument cultiver la confiance des élèves et leur donner les bases pour savoir à qui faire confiance.
Pour cela, voici une très bonne idée de séance que nous avons relayée il y a peu de temps sur notre compte Twitter :

Un commentaire sur « Piéger ses élèves pour cultiver l’esprit critique face au contenu d’internet »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.